Ce témoignage de malade de Lyme a été récolté par l'association "Le droit de guérir". Les dégâts et souffrances causés par cette maladie ne peuvent plus être niés.
Si vous êtes vous même malade et que vous souhaitez témoigner à votre tour, rendez-vous à l'adresse http://temoignages.ledroitdeguerir.com/formulaire.php.



kiki7414 (74960)

En errance médicale pendant 4 ans



Mes soucis débutent il y a 5 ans par un mauvais sommeil, des raideurs de nuque, une fatigue, un fonds d'angoisse...un jour au travail je me sens vaciller, tanguer. Je rentre à la maison et fais venir SOS médecins...le médecin me parle de maladie de Ménière et me met sous tanganil et me dit que si pas de mieux, aller consulter un ORL. Je ne vais pas mieux, une espèce de" flou "m'envahit, l'impression d'être saoule, cotonneuse, mes paupières battent beaucoup...je continue à travailler mais je sens que quelque chose ne va pas... je prends rdv pour voir un ORL (1ère fois de ma vie). En attendant, quand je ne travaille pas, je suis prostrée à la maison, pas bien, désorientée avec de grosses raideurs de nuque, flou visuel et photosensibilité. Mon moral chute... mon conjoint m'accompagne chez l'ORL car je suis désorientée dans l'espace, rien à signaler pour cet ORL qui constate mes battements de paupières incontrôlables et me dit tout bonnement : "madame il faut soigner votre spasmophilie".... Je demeure comme cela 1 mois avec raideur extrême nuque, crise d'angoisse (je n'en ai jamais fait auparavant et suis quelqu'un de très cool), quelques vomissements...je suis vraiment mal sans aucune explication. 2 semaines se passent... je vais de mon propre chef aux urgences, ce n'est pas possible, je sens que quelque chose m'attaque, on va me trouver c'est sûr...Aux urgences, je ne suis pas bien, lumières artificielles, balottage d'un service à l'autre.. on me fait faire une prise de sang, test neuro de base et scan, RAS mais perfusion de tanganil sans effet. Je rentre chez moi sans rien, toujours aussi mal... je vais voir mon médecin et lui demande un anti dépresseur car je ne me sens pas bien. Cet anti dépresseur calme mon angoisse mais aucun des autres symptômes... ah oui, j'oublais mon médecin pense à lyme mais le test revient négatif donc...je reprends mon travail à mi temps comme je peux. s'ensuivent 3 ans de mi temps forcé car je ne peux pas faire plus, des arrêts de travail et moults consultations chez différents médecins ainsi que des soins comme de la kiné, ostéo etc...rien n'y fait. Mes symptômes se tassent légèrement, je prends sur moi pour aller travailler. Au bout d'un an, on me détecte un cancer de la thyroïde au cours d'un doppler que j'effectue pour trouver d'où vient mon état... "the cherry on the cake" comme on dit... je suis presque contente car je me dis "c'est cela" mais non le chirurgien me dit que cela n'a rien à voir...je suis donc sous lévothyrox avec tjrs ce fichu état... je commence à ressentir des picotements membres inférieurs puis des faiblesses/douleurs dans les jambes au bout de 2 ans. je suis vieille... un test ORL PEO fait à Grenoble montre un dysfonctionnement de l'oreille interne... d'origine inconnu... ce test me permet de bâtir mon dossier pour une demande de mi temps thérapeutique qui sera accepté. J'exerce donc mon métier de prof doc en collège 4 matinées par semaine. J'ai beaucoup de mal à tenir et me vois contrainte d'arrêter. entre temps, j'ai fait des essais phyto qui ont décuplé mes douleurs... je ne savais pas qu'il s'agissait de herxs donc je ne poursuis jamais longtemps ces traitements...surtout que sous lévothyrox, il faut se méfier des intéractions plantes/médoc...me dit mon endocrinologue, donc je n'ose pas...je fais un essai antibio avec un médecin sensibilisé lyme qui me provoque qqs herxs. C'est ce médecin formidable qui me met en contact par le biais d'une de ses patientes avec un professeur qui a une patientèle de lymés. Je suis actuellement en traitement. C'est dur, pénible mais je veux me retrouver comme avant, retravailler, ressortir comme je veux...être à nouveau une maman pleine d'énergie. Je fais les choses tout de même les choses avec douleurs, tangage, troubles visuels, névralgies, brûlures, décharges électriques diverses, je fais de petites sorties selon ma forme, un peu d'exercice, un peu de vélo, j'essaie d'avoir un quotidien rempli de choses aussi modestes soient-elles et qui me permettent de dire à la fin de ma journée "j'ai fait cela aujourd'hui", c'est important pour le moral...j'aime beaucoup lire, bricoler, tt ce qui art, donc quand je ne suis pas trop mal, je fais. Je vois aussi du monde quand mon état me le permet. J'attends de redevenir moi même tout simplement. Je n'ai pas vu d'érythème mais j'ai été piquée dans ma jeunesse en Lorraine où je jouais beaucoup dans les champs et ballades en forêts... j'ai eu aussi un accident de vélo et j'ai été transfusée...? je trouve cette maladie terrifiante...et la non fiabilité des tests encore plus...révoltant. Un blog que j'avais réalisé il y a quelques mois : https://lymechroniquelefoutagedegueule.webnode.fr/



Ce qui fait du bien

les bains et massages me font du bien et m'aérer aussi !!